emploi


[Extrait] Liberté & Cie, B. Carney et I. Getz
Le paradoxe de la rivière

Dans Liberté & Cie, l’enquête de Brian Carney et d’Isaac Getz montre qu’il existe une autre manière de manager et nous invite dans des entreprises où la liberté est devenue le principe de management. À travers leurs histoires, ils nous révèlent une autre manière d’être, enfin, libres, heureux et efficaces au travail.

Le paradoxe d’Héraclite était que, même si la rivière ne sort jamais de son lit, elle coule et change donc constamment, et que ce qui est vrai d’elle à un moment peut être faux à un autre.

Imaginez que vous vouliez pêcher dans cette rivière selon les règles d’une organisation d’entreprise « comment » : debout sur la berge, un salarié repère un poisson au milieu du courant. Avec un peu de chance, il demandera à son supérieur : “Je peux jeter l’appât ?” Nous disons “avec un peu de chance”, parce que ce salarié n’est peut être pas chargé de chercher des poissons. Peut être est-il occupé à couper du bois le long de la rivière ou à tondre la pelouse sur la rive. Admettons que nous ayons de la chance. Il pose la question à son supérieur, qui pose la question à son supérieur, et ainsi de suite jusqu’à ce que la demande soit transmise au comité de direction de la pêche. Même si cette voie hiérarchique est relativement courte et la réponse donnée de façon efficace, il est à parier que le poisson aura poursuivi sa route au moment où le message arrivera au bord de l’eau.

A moins qu’un autre, qui était libre de pêcher et n’avait pas à demander l’autorisation de jeter sa ligne ne l’ait attrapé entre-temps.

Le patron, l’homme qui occupe l’autre extrémité de cette voie hiérarchique et ne voit la rivière que de très loin, depuis la fenêtre de son grand bureau, n’a aucun moyen de savoir combien de poissons passent tous les jours devant son entreprise. Aucun système de contrôle ne lui garantit qu’il pourra réagir à ces occasions, ni même en être informé à temps.

La rivière coule inlassablement et personne ne la connaît intégralement à un moment donné. Libérez vos salariés, vous serez surpris de voir ce qu’ils y pêcheront.

(suite…)


Chief Happiness Officer

Connaissez-vous le « Chief Happiness Officer » ?

Il est garant du bien-être au travail. Ce poste existe déjà aux Etats-Unis et arrive progressivement en France. Je ne sais pas en détail comment il est mis en pratique en entreprise, mais si j’étais garante du bonheur au travail, voici ce que je proposerai :

// Volet communication //
** une charte des règles de vie (toujours à l’écoute, toujours bienveillant, etc.) sur la base des 4 accords toltèques par exemple
** une formation de tous aux compétences relationnelles (cf. communication non violente, analyse transactionnelle, etc)

// Volet individuel //
** un focus sur l’autonomie et la responsabilisation de chacun
** un focus « talent » pour reconnaître les talents innés de chacun et leur donner la place de s’exprimer (cf. « découvrez vos points forts » de Marcus Buckingham)
** de la formation pour permettre à chacun de progresser et se réaliser
** une ouverture au développement personnel pour favoriser l’introspection

// Volet organisation du collectif //
** la réorganisation de l’entreprise pour privilégier la coopération plutôt que les statuts hiérarchiques et la compétition
** une réduction des inégalités de toutes sortes tout en appréciant les spécificités de chacun (équité plutôt qu’égalité)
** une souplesse (adaptation) de l’organisation aux modes de vie individuels (type de bureaux, horaires, télétravail, etc)
** des temps d’écoute et d’échange pour réajuster les fonctionnements quotidiens (avec médiateur si nécessaire)
** des moments de fun pour partager différemment et créer des liens forts
** des espaces plus ergonomiques, et aménagés pour favoriser l’épanouissement personnel et collectif


Webinar Sommet de la Réussite 3

Cette semaine, j’ai suivi assidûment la 4ème édition du webinar « somment de la réussite ». Les vidéos des experts n’étaient accessibles que 48h, aussi je vous propose ici un résumé de ce que j’ai retenu. [voir des extraits sur la chaîne youtube]

LE BUT
  • Pour réussir, il faut définir en termes concret ce que « Réussir » signifie pour vous. Attention ! Votre réussite n’est pas forcément celle dictée par la norme sociale (argent, sécurité,…), elle peut être tout autre (liberté, équilibre, famille, voyage,…).
  • Le plus évident, pour trouver la clé de votre réussite, est d’identifier ce qui vous motive vraiment, ce qui vous enthousiasme, ce qui vous fait vibrer (à l’unisson – aligné avec l’univers). Il ne s’agit pas forcément de quelque chose de concret, mais d’un état de l’ordre du sentiment.*
LA FOI
  • La réussite est un état d’esprit. Pour réussir, il faut être persuadé de son potentiel et de son objectif (cf. Le Secret et la Loi de l’Attraction). Il faut donc savoir ce qu’on veut vraiment, mais aussi bien se connaître. Ainsi, nous devenons capable d’avoir la foi, de détecter et saisir les opportunités, et de convaincre.
  • Un contrôle permanent sur son mental est indispensable à la réussite : ne pas se détourner de son but, ne pas se laisser distraire (filtrer, déléguer), ne pas se laisser fléchir par les difficultés, les opinions négatives, les croyances limitantes.
L’ACTION
  • Une bonne préparation est nécessaire : il faut se former, investir en soi.
    Changer son top 5 (les 5 personnes avec qui on passe le plus de temps), en s’entourant d’individus qui agissent dans la direction qu’on souhaite prendre, permet également de modifier sa façon de penser.
  • La réussite passe par l’action. Pour réussir, il faut avant tout un rêve qui, par la force du désir, nous donnera la motivation à agir. Ensuite, il faut agir, ne pas procrastiner, et ne jamais cesser d’agir (au moins une action par jour dans le sens de votre projet). Il faut donc savoir se motiver et protéger son temps.
LA CONCRÉTISATION
  • Pour réussir, il faut être prêt à affronter des challenges, toujours plus grands à mesure qu’on devient plus fort. La vraie confiance c’est savoir accepter les émotions et expériences négatives pour les transcender. La réussite n’est pas seulement le but, mais surtout le chemin !

*Mon retour d’expérience : (suite…)


Les vrais facteurs de motivation ? Autonomie, maîtrise et but.

Le secret de la performance et de la satisfaction, c’est le besoin de diriger sa propre vie, d’apprendre, de créer de nouvelles choses et de s’améliorer.

Les 3 réels facteurs de motivation, qui induisent de meilleures performances et une satisfaction personnelle sont :

  1. l’autonomie : le souhait de nous diriger nous-même, de tenir les rennes de notre vie.
  2. la maîtrise : le besoin de s’améliorer dans ce que l’on fait.
  3. le but : c’est une cause transcendante.

(suite…)


Attentes au travail selon les âges de la vie

Ce que nous attendons d’un travail varie selon la phase de vie que nous traversons et le niveau de développement personnel que nous avons atteint…

  • De 21 à 28 ans, on recherche sa vérité
  • De 28 à 35 ans, on est soi-même, authentiquement
  • De 35 à 40 ans, on se réajuste par rapport aux autres
  • De 40 à 50 ans, on partage avec les autres
  • De 50 à 65 ans, on transmet aux autres
  • Au-delà de 65 ans, on fait le don de soi-même

e-reputation, critère d’embauche ?

En août 2012, Quechua publiait une annonce pour un poste de Community Manager, et demandait aux postulants un Klout* score de 35 minimum. L’indignation des Internautes a eu raison de ce critère discriminatoire : Quechua a retiré la mention de son annonce.

Pourtant, la e-réputation est bien un élément fondamental lors de l’embauche. En effet, plus de 50% des responsables RH consultent les réseaux sociaux pendant la phase de recrutement – notamment linkedIn et Viadeo. Ces réseaux mettent en évidence les compétences des Internautes, des recommandations de leur réseau, le nombre de leurs relations… et fournissent de précieuses informations pour aider le recruteur à se décider. Certains candidats se sont vus piégés par les fantaisies apparaissant sur leur profil Facebook (fêtes, alcool, etc.). Alors soignez votre e-réputation !

Aujourd’hui, il est même possible de postuler sans CV :

  • linkedIn publie des offres d’emploi auquel l’Internaute peut répondre directement via son profil. Avec « apply with linkedIn », votre profil devient votre CV !
  • l’APEC propose de recruter sans CV, en évaluant les compétences des candidats via un formulaire : http://www.recrutersanscv.fr/
  • Des candidats ont su être très ingénieux pour se faire connaître : grâce aux Google Adwords, à e-bay, à des CV chantés ou des CV vidéo. 

*Klout est un outil permettant de mesurer, sur une échelle de 1 à 100, l’influence d’un Internaute, en fonction de son activité sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, linkedIn).  Klout prend en compte l’audience réelle, l’amplification ou l’écho numérique de vos publications, l’autorité de votre audience. Il se base notamment sur les éléments suivants : le ratio entre le nombre de vos abonnés et de vos abonnements, le nombre de retweet, le nombre de followers vous ayant @, le nombre de fois où vous avez été listé, les likes de vos statuts, les commentaires de vos statuts… 


Benetton surfe sur le chômage

Le chômage est une telle réalité dans la société actuelle que des marques surfent sur ce thème pour promouvoir leurs produits. Ainsi, Benetton propose une publicité qui accompagne de jeunes hommes et femmes à la recherche d’un emploi ou prônant un autre style de vie. Depuis un certain nombre d’années la marque s’attaque aux sujets de polémiques et s’insurge contre l’intolérance. Elle lance également un jeu : le concours du non-employé de l’année. Le principe : proposer son projet, quel qu’il soit. La fondation versera 5000 euros aux 100 projets les plus populaires. Pour en savoir plus, le site de Unhate.

[Source : laréclame]