[Extrait] Le jour où j’ai appris à vivre, L.Gounelle – Ecoute ton cœur


« Ecoute ton cœur…  »
Extrait de « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle :

Les expressions populaires sont moquées par les intellectuels. Eh bien, ils ont tort ! Le peuple est souvent plus sage que ses élites qui se croient au-dessus de tout le monde. C’est le cœur qui décide. Dans notre société, on s’est tellement mis à l’esprit que tout se passe dans la tête qu’on s’est coupés du reste du corps. On ne valorise que le cerveau, tout ça parce qu’on a des neurones dedans. C’est ridicule ! Surtout qu’on a également des neurones dans le cœur et l’intestin et personne n’en parle : environ 40 mille neurones et 500 millions dans ton intestin. Et ces deux organes disposent chacun d’un système nerveux indépendant et bien développé.

Les bonnes décisions viennent du cœur ou des tripes. Pas de la tête. Dans l’Egypte ancienne, on l’avait bien compris, d’ailleurs. Avant de momifier un pharaon, les Egyptiens extrayaient de son corps tous les viscères. Mais ils ne gardaient que ceux qui avaient de l’importance, qu’ils conservaient soigneusement dans de somptueux vases destinés à être enterrés avec la momie. C’était le cas du cœur et des intestins, notamment.

Elle marqua une courte pause avant d’ajouter : le cerveau, ils le jetaient à la poubelle.

[Source : « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *