[Extrait] Les enfants de la liberté, M.Lévy
Le courage de vivre


Il faut une véritable prise de conscience pour se rendre compte qu’on est en vie. (…) La plupart des hommes se contentent d’un boulot, d’un toit, de quelques heures de repos le dimanche et ils s’estiment heureux comme ça ; heureux d’être tranquilles, pas d’être en vie ! Que leurs voisins souffrent, tant que la peine ne pénètre pas chez eux, ils préfèrent ne rien voir ; faire comme si les mauvaises choses n’existaient pas. Ce n’est pas toujours de la lâcheté. Pour certains, vivre demande déjà beaucoup de courage.

[Les enfants de la liberté, Marc Levy]

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *