[Extrait] Vous voulez rire, Monsieur Feynman ! de Richard P.Feynman
De l’imbécillité honnête


Dans son livre « Vous voulez rire, Monsieur Feynman !« , Richard P.Feynman, Prix Nobel de physique, raconte un ensemble d’anecdotes amusantes qui ont ponctué sa vie.

« [J’ai été] invité à participer à un colloque organisé à New York et qui devait traiter de « l’éthique de l’égalité ». (…) Si les discussions lors de ce congrès ont tourné en haut de boudin, c’est pour une raison bien simple : le sujet du thème « Ethique et égalité dans le domaine de l’éducation » n’avait pas été clairement défini au départ ; personne ne savait exactement sur quoi nous étions censés discuter. (…)

A ce congrès, il y avait un tas d’imbéciles – de ce genre d’imbéciles qui se prennent au sérieux, et qui me font grimper au plafond. On peut toujours parler à un imbécile ordinaire, l’aider. Mais les imbéciles qui se prennent au sérieux, qui masquent leur imbécillité par un discours suffisant et prétentieux, ça je ne supporte pas. Un imbécile ordinaire, ce n’est pas un escroc, c’est un homme honnête. Mais un imbécile doublé d’un escroc, ça s’est terrible. Et à ce congrès, c’est ça qu’il y avait en majorité : des imbéciles infatués d’eux-mêmes. C’est ce qui m’a rendu malade. Des types comme ça, moins j’en vois et mieux je me porte. Je ne suis pas prêt de participer de sitôt à un congrès interdisciplinaire. »

Résumé en 4ème de couverture

Richard Feynman fut un scientifique hors norme. Non seulement il contribua en profondeur à la grande aventure de la physique des particules élémentaires, depuis la fabrication de la bombe atomique pendant la guerre alors qu’il n’a pas 25 ans, jusqu’à ses diagrammes qui permettent d’y voir un peu plus clair dans les processus physiques de base. Non seulement il fut un professeur génial, n’hésitant pas à faire le clown pour garder l’attention de ses étudiants et à simplifier pour aller à l’essentiel. Mais il mena une vie excentrique — collectionneur, bouffon, impertinent, joueur de bongos, amateur de strip-tease, séducteur impénitent, déchiffreur de codes secrets et de textes mayas, explorateur en Asie centrale — qu’il raconte ici avec l’humour du gamin des rues de New York qu’il n’a jamais cessé d’être.

Richard Feynman est né à Brooklyn en 1918 et a passé son doctorat à Princeton en 1942. Il a enseigné à Cornell et au Caltech. Il a reçu le prix Nobel de physique en 1965 pour ses travaux en électrodynamique quantique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *